samedi 10 janvier 2009

Haizi - quatre soeurs

四姐妹

荒凉的山岗上站着四姐妹
所有的风只向她们吹
所有的日子都为她们破碎

空气中的一棵麦子
高举到我的头顶
我身在这荒芜的山岗
怀念我空空的房间, 落满灰尘

我爱过的这糊涂的四姐妹啊
光芒四射的四姐妹
夜里我头枕卷册和神州
想起蓝色远方的四姐妹
我爱过的这糊涂的四姐妹啊
像爱着我亲手写下的四首诗
我的美丽的结伴而行的四姐妹
比命运女神还要多出一个
赶着美丽苍白的奶牛 走向月亮形的山峰

到了二月, 你是从哪里来的
天上滚过春天的雷, 你是从哪里来的
不和陌生人一起来
不和运货马车一起来
不和鸟群一起来

四姐妹抱着这一棵
一棵空气中的麦子
抱着昨天的大雪, 今天的雨水
明天的粮食与灰烬
这是绝望的麦子

请告诉四姐妹: 这是绝望的麦子
永远是这样
风后面是风
天空上面是天空
道路前面还是道路

Les quatre soeurs

Sur la crête déserte il y a quatre soeurs
Tous les vents soufflent vers elles
Tous les jours sont par elles brisés

Dans l'espace, un épi de blé
Aussi haut que le haut de mon crâne
Mon corps sur cette crête déserte
Se souvient de ma chambre vide, où s'entasse la poussière

Oh, ces quatre soeurs idiotes que j’ai aimées !
Quatre soeurs rayonnantes
Et la nuit, la tête posée sur des livres, sur la terre sacrée
Je pense aux quatre soeurs des bleus lointains
Oh, ces quatre soeurs idiotes que j’ai aimées !
Comme j'aimerais quatre poèmes, écrits de ma main
Mes quatre jolies soeurs, en bande marchant
Une de plus que les Parques
Menant leurs jolies vaches claires, vers un pic en forme de lune

Second mois que voila, d'où viens tu?
Orage de printemps, qui roule dans le ciel, d'où viens tu?
Tu ne viens pas avec les gens
Tu ne viens pas avec les charrettes des marchands
Tu ne viens pas avec les nuées d'oiseaux

Les quatre soeurs embrassent cet épi
L'épi de blé, dans l'espace
Embrasse les neiges d'hier, les pluies d'aujourd'hui
Les grains et les cendres de demain
C'est le blé du désespoir

Dites, s'il vous plaît, aux quatre soeurs : c'est le blé du désespoir
C'est toujours comme ça
Après le vent il y a le vent
Au dessus du ciel il y a le ciel
Avant la route, il y a encore la route

1 commentaire:

chinoiseries a dit…

Quelle magnifique poème et merveilleuse traduction - je ne connaissais point ce poète... merci de nous faire découvrir des choses si précieuses! Une admiratrice de poésies chinoises